Fissure : exercice de sport pour jambes et bas du corps

Publié par Le Praticien le

fente fissure sport

Inclure la fente ou la fissure dans sa routine pour se muscler les jambes : pourquoi pas ? Cet exercice a de nombreux avantages et sert notamment à renforcer les muscles fessiers.

Toutefois, certaines précautions doivent être prises pour obtenir les résultats escomptés et s’épargner des blessures. Mais avant tout, qu’est-ce que cet exercice de sport : fissure jambe ?

Qu’est-ce qu’une fente en sport ?

La fente est un exercice musculaire qui consiste à fléchir une jambe. Également connue sous le terme fissure, la fente tient son nom du latin fissa qui signifie fesses. Cette appellation est due à la sollicitation des muscles fessiers attribuée à cet exercice.

Cependant, la fissure engage d’autres muscles du bas du corps, à savoir :

  • L’intérieur des cuisses, composée des adducteurs ;
  • L’avant des cuisses, au niveau des quadriceps femoris ;
  • L’arrière des cuisses ou ischio ;
  • Les obliques ;
  • Les jambes.

Pour galber les muscles du bas du corps, il existe différentes postures de fente.

Pour la plus simple, avancez une jambe en avant et fléchissez-là. Le genou qui a avancé doit être perpendiculaire au sol, tandis que celui resté derrière le touche. Puis, alternez flexions et retour à la position debout et changez de jambe à chaque série de 8 répétitions.

Voici quelques variantes plus corsées :

  • La fente marché ;
  • Le step up ;
  • Le kick arrière ;
  • La fente sautée ;
  • La fente latérale.

Les bienfaits des fentes

Le premier avantage est qu’il s’agit d’un exercice complet pour le bas du corps. Si vous souhaitez sculpter vos fessiers ou vos cuisses, les fentes sont tout indiquées. Elles permettent également de gagner en puissance musculaire au niveau des mollets et des ischio.

Elles permettent également de vous éviter les douleurs aux genoux liées à la course à pied.

Autres avantages : la fente vous aide à vous dépenser plus rapidement.  Ceux ou celles qui souhaitent éliminer des calories ne seront pas déçus d’en faire régulièrement.

Le point fort de la fente réside également dans le fait qu’il s’agit d’un exercice du poids du corps. En clair, vos mouvements ont un impact même si vous n’utilisez pas de charge du style haltères. Mais pour davantage de résultats, n’hésitez pas à adopter des variantes avec poids.

En outre, les fentes vous aident à renforcer votre gainage, à vous tenir droit et améliorent votre posture. Fini le dos courbé et le regard au sol. À vous la démarche pleine d’assurance.

La fente est l’un des exercices recommandés après une opération au niveau des ligaments croisés. À faire avec modération et avec l’accord de votre kinésithérapeute et de votre médecin traitant donc.

Précautions à prendre en compte

Si adopter la fente dans sa routine de musculation est avantageux, de faux mouvements peuvent causer des lésions ou des chutes. Pour éviter ces désagréments, il faudra effectuer le mouvement correctement. Si vous fléchissez trop, cela peut solliciter l’articulation à l’excès et causer des tendinites.

Vous devez également garder votre dos bien droit tout au long de l’exercice. Pour assurer votre équilibre, vous pouvez appuyer vos poings sur les hanches.

Il est également recommandé de bien gainer ses abdos pour remonter, surtout si vous portez des charges. Ainsi, vous éviterez les dérapages ou la chute tout en renforçant les abdominaux.

Les fentes ou fissures sont donc des exercices complets, puisqu’ils renforcent à la fois les fesses, les cuisses et les jambes. Toutefois, ils doivent être exécutés avec certaines précautions pour prévenir d’éventuelles déchirures.